Le Village de l’Emploi : des investissements importants pour l’emploi

Le Village de l’Emploi est une institution qui forme les jeunes à obtenir le job de leur rêve. Pour cela, des moyens humains et techniques ont été déployés pour permettre aux jeunes d’accéder le monde professionnel avec un niveau confirmé. À l’issue de la formation, les lauréats sauront comment assimiler un premier emploi. Dès leur apprentissage, des programmes d’accompagnement sont offerts pour booster leur carrière et gagner au moins un niveau expert au bout de trois ans de service.

La formation est différente du cursus universitaire, car les formateurs sont des consultants sachant les besoins d’expertise de l’entreprise. Si vous êtes intéressé, découvrez les avantages de s’inscrire au village de l’emploi.

Des investissements pour un emploi décent

Le Village de l’Emploi a la vocation d’être une des plus importants services d’apprentissage technique et aide à l’insertion professionnelle pour les jeunes. Chaque année, le village accueille des jeunes et de nombreux adultes en quête de travail, pour les mener vers diverses formations professionnelles axées sur le partage d’expérience. La règle pédagogique est très stricte, car le ratio d’enseignement est fixé à un professeur pour les 20 participants. La durée de la formation est de 9 mois ou plus. De même que l’enseignement est assuré par des experts-formateurs ayant entre 3 à 19 ans d’expérience. L’objectif du programme, est de permettre aux lauréats d’avoir un niveau confirmé à l’issue du cursus. Pour obtenir un tel résultat, des investissements importants ont été débloqués pour assurer le salaire des experts, installer des équipements modernes et fournir un dispositif pédagogique respectant les normes. Si vous voulez commencer votre carrière professionnelle et faire partie des prochains lauréats, vous pouvez vous renseigner en cliquant sur la rubrique village de l’emploi avis, et trouver l’offre qu’il vous faut.

Obligations de réussite

Si beaucoup de jeunes rêvent d’avoir un travail décent et un niveau d’expérience élevé, c’est grâce à une formation dispensée par des experts chez VDE. La formation est gratuite pour les bénéficiaires, car elle est soumise à une certaines exigences. Parmi ces critères, l’impétrant est tenu de trouver du travail chez un employeur partenaire dans un délai minimum au risque de rembourser les frais de la formation. Le métier se spécialise dans le secteur du système d’information, avec en moyenne, la création de 5 500 emplois pour les jeunes. Les types de contrat proposé sont des CDI avec un bon salaire attractif. Un de ses atouts est la réduction du chômage et l’adaptation à l’emploi des étrangers dans le système. Si le village attire des jeunes en recherche de travail, c’est parce qu’ils sont confiants que les promoteurs du projet vont assurer leur carrière professionnelle. Le devoir des responsables, c’est d’offrir une certification de même niveau pour les jeunes de tout horizon. Et l’on sait que si les bons travailleurs vieillissent et partent à la retraite, il y aura des postes vacants pour les nouveaux candidats. Et avec la demande toujours croissante du secteur tertiaire et des nouvelles technologies, et bien sûr la concurrence, les partenaires doivent organiser la relève pour assurer l’avenir de son entreprise. Dans le cas contraire où le lauréat ne souhaite pas du tout collaborer chez les partenaires, il devra rembourser une part de la formation en suivant le régime de la règle de 3.

Durée de la formation

La formation se déroule sur 2 à 9 mois à temps complet. Elle est divisée en 3 niveaux de 3 mois chacun avec une évaluation pour passer d’un niveau à un autre. Les candidats peuvent participer au cours quel que soit leur diplôme. La formation pédagogique alterne des périodes d’acquisition théorique et des mises en application pratique. À l’issue de ces 36 semaines, chaque lauréat rejoint un poste dans une entreprise partenaire affilié au réseau de VDE pour parfaire un cursus sur le terrain. Sauf, dans le cas contraire, un candidat jugé apte par les formateurs peut intégrer le monde professionnel même à 2 mois de formation. De même qu’un candidat jugé inapte, est conseillé de poursuivre au-delà de 9 mois. Le programme est gratuit et non-payé. Puis la rémunération s’aligne sur celle des salariés en place (un fixe, plus des commissions, des primes et parfois un véhicule de services). Au terme de 3 ans de travail, l’employé verra ses compétences décuplées. Si l’objectif de l’étudiant est d’obtenir avant tout un certificat à finalité professionnelle, quelques-uns chercheront d’avantages à surpasser leurs niveaux et essayera de trouver une compagnie apte à leur offrir le poste qu’il mérite. Mais, ce qu’il faut retenir, c’est que l’étudiant doit être assidu et suivre toutes les recommandations des experts pour pouvoir réussir.

Engagement mutuel des deux partenaires

Afin de relever le défi dans la réussite du programme, les deux parties contractantes s’engagent à respecter certaines règles de bonnes conduites, à savoir :

– La sous-traitance est admise pour augmenter les offres de création d’emploi et réduire les marges par projet d’au moins 20 %.

– Une autre solution de réduction des marges consiste à s’allier avec d’autres partenaires en vue d’un paiement à la réception. D’où le règlement des factures doit être honoré entre 60 à 90 jours suivant l’entente mutuelle des deux parties.

– Le choix d’un contrat en CDI motive plus que le CDD, car plus de 70 % des nouveaux travailleurs conservent le même travail sur 3 ans. Seul les 30 % restants changent de poste et retrouvent du travail dès le premier jour.

– À l’issue de la formation, les lauréats auront les mêmes avantages salariaux que les niveaux experts avec des certifications de niveau confirmé et expérimenté pour booster leur carrière. Ils peuvent déjà traiter des tâches de haut niveau d’expertise.

– Le support technique et l’application sur machine est obligatoire pour tous les participants.

Avantages de passer par village de l’emploi

L’existence de plusieurs centres institutionnels de bilan de compétences, d’aide à l’insertion professionnelle ou d’agences locales à l’emploi ne suffit pas à trouver un travail de qualité de vie pour un débutant. La seule manière d’être recruté à un poste de travailleur qualifié par les entreprises, c’est de passer par le village.

D’après la rubrique village de l’emploi avis, l’institution a la responsabilité d’asseoir une main d’œuvre compétente, utile et capable d’apporter une réelle valeur ajoutée pour les entreprises. Les recruteurs ne les jugeront pas en tant que débutant ou stagiaire, mais comme « la meilleure personne faite pour le poste ». Le village est un tremplin pour passer le cap d’un simple diplômé à un travailleur confirmé et percevra les mêmes salaires et avantages qu’un cadre expert. Et même s’il choisi un autre portage salarial, il recevra toujours les mêmes avantages d’une main d’œuvre qualifié. L’enjeu est de taille pour gagner une compétence de plus et conserver l’image de marque de l’entreprise recruteur.