Quels sont les avantages d’un cadre ?

En générale, un salarié qui bénéficie d’un statut cadre est celui qui a pu gravir les marches. C’est un privilège habituellement accordé aux employés qui ont su prouver leur capacité au cours de longues années de service. Cependant, le fait de passer à un statut cadre implique des changements importants et conséquents pour l’intéressé. La plupart des personnes qui deviennent cadre en cours de carrière hésitent et se posent la question si c’est un choix judicieux. Pour ôter leurs inquiétudes, voici une série d’avantage cadre pouvant les encourager à accepter le poste.

Un salaire plus important

Il est logique que toute personne cadre gagne une rémunération plus importante par rapport aux simples salariés. En effet, la moitié des cadres gagne en plus une sorte de salaire variable. Celle-ci peut se rapporter à l’atteinte des objectifs ou à un pourcentage sur les chiffres d’affaires réalisés. Selon un sondage publié par l’APEC, les cadres perçoivent en moyenne 48.000 euros annuellement. D’un autre côté, ils bénéficient également de quelques avantages en nature tels que des forfaits d’abonnement téléphonique, un moyen de déplacement, des offres promotionnelles sur les produits et prestations fournies par la société qui les emploie. En additionnant le tout, leur revenu annuel peut fortement grimper.

Des jours de repos plus conséquents

Toutes personnes profitant d’un statut cadre n’ont pas des heures de travail fixes. Ils travaillent plus que les autres et dépassent généralement les 35 heures préconisées par la loi. Il arrive qu’ils traitent des dossiers ou des contrats durant les jours fériés ou les week-ends. La détermination de leur temps de travail est à cet effet axiomatisé dans les forfaits jours. En d’autres termes, ils sont au service de l’entreprise durant 218 jours par an au maximum. Pour compenser cette débauche d’énergie, ils jouissent de jours de RTT.

La plupart des entreprises proposent à leur cadre de bénéficier d’une assurance-vie. C’est une pratique très courante dans les pays anglophones mais seulement 18% des salariés français en profitent. Par contre, 88% des cadres préfèrent en contracter chez un assureur professionnel mais toujours à travers l’institution qui les emploie. Néanmoins, il faut signaler que cette pratique tend à disparaître au fil du temps face à la mise en place d’une nouvelle réglementation. Cette dernière stipule que les participations patronales sur la mutuelle va dans les prochaines années vont être calculées avec le l’impôt sur le revenu.

Une pension de retraite plus avantageuse

De l’avis de tous, c’est le plus important avantage cadre parce que cela permet aux personnes concernées de mieux préparer leur jour de vieillesse. La plupart des cadres travaillant dans le secteur privé payent une cotisation au sein de la caisse de retraite ACCRO. Une partie de la rémunération des cadres est également versée auprès de l’AGRIC. En termes de salaire brut, ce que gagne le cadre n’est pas important comparé à celui perçu par un simple travailleur. La différence est surtout remarquable au niveau de la pension de retraite puisque le premier cotise beaucoup.

Dans le cadre professionnel, un licenciement est toujours précédé d’un préavis. Celui du cadre est plus étalé que pour les autres employés. Il bénéficiera d’un salaire pendant 3 mois à partir de l’annonce de son congédiement. Dans le cas où les différentes indemnités sont transcrites sur le bulletin de paie, ils seront automatiquement intégrés sur l’indemnisation.

Pour un cas frappé par le chômage, passer par Pôle Emploi n’est pas une obligation étant donné qu’il est affilé à APEC. Il jouira à cet effet d’un suivi spécifique dont l’objectif est de lui trouver un poste dans un délai très court et qu’il jouira d’une aide financière durant la période de chômage grâce à sa cotisation auprès de cet organisme.