Des solutions pour bien gérer son entreprise

En tant qu’entrepreneur, vous avez certainement déjà défini des buts à atteindre dans votre business plan. Ainsi, dès que l’activité se lance, vous avez l’obligation de vous trouver aux commandes. Vous comprendrez aisément le fonctionnement du business dans ce cas et vous serez en mesure d’éviter les mauvaises surprises en plus d’assimiler les leviers du développement de votre entreprise.

La tenue de la comptabilité et l’établissement d’un calendrier

La comptabilité en entreprise est perçue comme une contrainte par de nombreuses personnes. Néanmoins, pensez plutôt qu’il s’agit d’une aide au pilotage de votre société. Ainsi, l’expert-comptable peut prendre ce volet en compte, mais vous n’avez pas à vous désintéresser du sujet pour autant. En tant que dirigeant de l’entreprise, votre rôle est celui de dialoguer avec cet expert sur les performances de votre activité ainsi que sur les prévisions en matière de budget. N’oubliez pas de tenir compte de l’état de la trésorerie. Si nécessaire, faites usage d’un logiciel adapté.

Ensuite, pensez à établir un calendrier par rapport aux dates butoirs. Selon le régime fiscal auquel vous vous conformez, vous avez différentes formalités qui vous attendent. Ainsi, il y a déjà l’enregistrement des achats et des recettes. N’oubliez pas les déclarations fiscales à l’instar de la TVA et d’autres taxes. Si vous avez le statut d’employeur, tenez compte des déclarations sociales et des fiches de paie qui sont capitales. Si par contre vous êtes une société, prévoyez l’AGO, les comptes annuels et le rapport de gestion. Trouvez d’autres informations ici.

Rester vigilant sur les devis, factures et paiements

Évitez les décalages de paiement entre vos fournisseurs et vos clients. En effet, cela peut causer de graves problèmes à votre société. Il s’agit là certes d’une donnée capitale pour une gestion optimale de la trésorerie. Effectivement, une entreprise en croissance doit maîtriser sa trésorerie sous peine de devoir déposer le bilan. Pour pouvoir faire face aux soucis financiers, vous avez l’opportunité de procéder à la création de prévisions de trésorerie. Sinon, il vous est aussi loisible de négocier un découvert avec la banque et de composer un besoin en fonds de roulement qui va de pair avec votre activité.

N’oubliez pas de respecter les factures et de suivre les devis. N’allez pas négliger la trésorerie. C’est ce qui maintient votre entreprise à flot. Restez proactif et réactif. Si les besoins du client sont précis et clairs, transmettez-lui le devis dans les 48 h qui suivent. Par ailleurs, restez à sa disposition pour lui donner des éléments de réponse dans le cas où il aurait des questions. Pensez à vous faire connaître auprès du référent comptable de vos fournisseurs et clients. Ce faisant, vous pouvez fluidifier les relations surtout en cas de relances.

Se faire accompagner pour la réalisation du tableau de bord de gestion

Afin de vous faire aider dans l’édification du tableau de bord, différentes solutions vous sont proposées. Vous pouvez vous confier à un expert-comptable pour mettre en place le contrôle de gestion. Les centres de gestion agréés et les associations agréées sont aussi là pour assister le chef de l’entreprise dans le cadre du contrôle de gestion. Vous avez encore les organismes qui accompagnent les jeunes entreprises.

Au préalable, déterminez les buts du tableau de bord ainsi que les indicateurs de performance. Dans ce cas, vous avez les indicateurs d’activité et les indicateurs de résultats. Ces derniers vous servent à voir votre position par rapport aux objectifs que vous cherchez à atteindre.

Se fier aux méthodes de ceux qui réussissent

Les entrepreneurs optent généralement pour la technique « Agir, Apprendre, Recommencer ». C’est une méthode à succès qui optimise la performance de votre entreprise et qui lui permet un lancement serein et réussi. Par Agir, entendez qu’il vous faut un plan d’action avant le lancement. Aussi, soyez certain de prendre le minimum de risque. Soyez précis par rapport aux mouvements de trésorerie. Vous ne devez engendrer aucun déséquilibre qui peut vous être fatal. Ne dépensez pas plus que vous ne pouvez-vous permettre. Pour plus de précision, voyez votre trésorerie tous les mois. Qu’en sera-t-il sur le trimestre prochain ? C’est une question que vous devez vous poser. Si vous n’êtes pas un bon financier, faites-vous assister par votre expert-comptable.

Apprendre signifie ne pas attendre votre expert pour témoigner d’un intérêt par rapport à votre situation générale. D’abord, vous devez vous fier à vos indicateurs. Créez alors un tableau pour confronter les indicateurs d’action et ceux de résultats. Les informations qui vont en découler vous permettront d’identifier vos lacunes. Ainsi, vous saurez si vous avez atteint ou non vos objectifs.

Recommencer… Voici la dernière étape qui vous invite à analyser le chiffre d’affaires. Par ailleurs, apportez des corrections à vos prévisions de trésorerie pour le prochain bimestre et ajoutez un mois. Ainsi, grâce à cette analyse, vous saurez ce qu’il vous faut encore pour vos actions futures. Il faut absolument que la trésorerie soit positive sur le prochain trimestre. Ainsi, vous assurerez vos créances.